top of page

jeu. 09 févr.

|

Salle Ambrussum, espace Castel à Lunel

GROUPE DE TRAVAIL : Santé Mentale (2)

Ordre du jour : 13h30 à 14h30 : Formation des professionnels : public cible, contenus, calendrier prévisionnel. 14h30 à 15h30 : Café des aidants : public cible, thématiques, organisation.

Les inscriptions sont closes
Voir autres événements
GROUPE DE TRAVAIL : Santé Mentale (2)
GROUPE DE TRAVAIL : Santé Mentale (2)

Heure et lieu

09 févr. 2023, 13:30

Salle Ambrussum, espace Castel à Lunel

À propos

Groupe de travail Santé mentale > Compte rendu de la réunion du 2 décembre 2022

Préambule :

Le groupe de travail en santé mentale a été initié il y a 2 ans suite à la sollicitation de Nicolas Baudesseau, infirmier libéral intervenant au domicile auprès de patients présentant des fragilités en santé mentale.

Composé initialement de l’APSH 34, du CMP de Lunel, de la Clinique Stella, et d’Orialys, le 1er objectif est de faciliter l’interconnaissance entre les acteurs en santé mentale sur le territoire, pour améliorer la prise en soin et orienter les personnes fragiles en santé mentale.

1er Constats :

  • Il n’y a pas d’urgences psychiatriques sur Lunel, la prise en charge de l’urgence par les professionnels du territoire est complexe pour les libéraux, les patients sont orientés vers les urgences psychiatriques de Montpellier mais les procédures ne sont pas toujours connues, et le lien ne se fait pas toujours avec les professionnels intervenant auprès de la personne à domicile ( ou en établissement), notamment suite à une hospitalisation.
  • L’organisation des soins en retour à domicile s’appuie exclusivement sur le CMP et l’Hôpital de jour, qui sont saturés.
  • La transmission des informations entre les établissements et les professionnels libéraux du territoire est difficile, ce qui impacte négativement le parcours de soins à domicile du patient.
  • Chaque structure a des ressources internes complémentaires des autres :
    • la Clinique Stella a une équipe de psychiatres mais ils ne peuvent assurer le suivi à domicile du patient.
    • Les délais pour les patients du territoire pour obtenir un suivi par le CMP s’allongent, faute de temps de psychiatre suffisant. Des professionnels paramédicaux sont cependant présents et peuvent intervenir à domicile.
  • L’accès aux soins somatiques des patients en fragilité psychique est difficile, notamment les week-end et lors de situations d’urgence.

Pour répondre à ces problématiques, différents travaux ont été menés en 2021 /2022:

  • Formation de 7 infirmiers libéraux de la CPTS par la Clinique Stella, concernant les attentes par la clinique Stella pour une prise en soin et un suivi à domicile des patients sortant d’hospitalisation.
  • Réalisation d’un répertoire des ressources en santé mentale sur la Pays de Lunel, à destination des professionnels.
  • Elaboration d’un protocole pluri-professionnel de repérage et prise en soin de la crise aigüe en santé mentale, incluant une fiche de transmission pluri-professionnelle.
  • Mise en place d’une consultation de 1ère intention à la Clinique Stella, sur orientation exclusive par le médecin traitant du patient ( pas de situation de décompensation ou troubles suicidaires nécessitant une hospitalisation d’urgence). Les patients sont reçus sous 8 jours, sur appel par le médecin traitant au 04.99.63.63.63 ( numéro à ne pas diffuser aux patients).

Une réunion le 7 avril 2022, réunissant différents professionnels du territoire, sociaux, médico-sociaux et sanitaires, a également identifié des axes de travail prioritaires pour l’ année à venir :

  • Contractualiser une filière vulnérabilité aux urgences de Lunel, pour faciliter l’adressage, et l’accueil de personnes présentant des handicaps aux urgences médicales et étayer la transmission des informations entre le service des urgences et les professionnels autour du domicile.
  • Réaliser un kit de gestion de l’urgence psychiatrique et des soins sans consentement à destination des médecins du territoire.
  • Former les professionnels de 1ère ligne à l’accueil et la prise en charge de la fragilité en santé mentale.
  • Soutenir les aidants familiaux.

Réunion du 2 décembre 2022

  1. Tour de table de présentation

Un tableau est annexé au présent compte rendu, reprenant les personnes présentes, la structure représentée et leurs coordonnées.

  1. Accès aux soins
  • Consultation de 1ère intention- Clinique Stella : la consultation est toujours active et mobilise une partie des psychiatres de la Clinique Stella , par contre il faut rappeler aux professionnels que c’est le médecin traitant qui doit orienter et prendre rdv.
  • Infirmiers formés par la CPTS : après recensement, plusieurs cabinets infirmiers sensibles à la problématique se sont mobilisés pour rencontrer la clinique Stella et définir les modalités de prise en soin à domicile suite à une hospitalisation. Les nouveaux outils de cotation permettent la rémunération des actes dans le cadre d’un BSI : entretien infirmier à visée psycho-thérapeutique, surveillance de la prise de traitement, maillage de l’accompagnement avec les différents intervenant, mais nous recevons encore peu de sollicitation sur ces accompagnements.
  • Filière vulnérabilité : Rodolphe Valter de L’APSH 34 et Nicolas Baudesseau, représentant la CPTS du Pays de Lunel, ont rencontré Mme Marchal, directrice des soins de la Clinique Via Domitia.

Les difficultés identifiées, notamment par l’APSH 34 :

  • L'accueil aux urgences des personnes présentant un handicap notamment psychique malgré l’accompagnement par des professionnels de l’APSH.
  • La longue attente en salle d'attente, qui peut être délétère au regard du handicap de la personne.
  • La prise de rdv suite à la consultation aux urgences pour des personnes vivant à domicile, sans accompagnement ni transmission à un professionnel.

Dans le cadre du protocole élaboré par le groupe de travail santé mentale, une fiche de liaison pluri-professionnelle a été réalisée, et pourrait être adaptée aux transmissions concernant les urgences somatiques, entre le service des urgences et les professionnels libéraux (médecin traitant, IDEL), ou en établissement.

Le personnel des urgences aurait ainsi des informations sur les antécédents médicaux, et les pathologies psychiatriques du patient, ce qui faciliterait le diagnostic mais également un accueil contenant pour la personne en fonction des troubles présentés.

L’adressage du patient par le biais de cette fiche permettrait un accès plus rapide à un box, qui est un lieu plus sécurisant pour les patients.

Un numéro direct de la cadre infirmière des urgences, transmis aux professionnels, permettrait aux professionnels appelant de savoir si l'activité du moment est compatible avec un accueil de qualité, quel est l’horaire sinon le plus adapté, et ainsi organiser l'arrivée du patient aux urgences.

La prise de rdv avec les spécialistes pourrait réalisée directement par le personnel des urgences, suite à la consultation sur des créneaux identifiés avec l’APSH 34 pour pouvoir mettre en place un accompagnement (entre 10h et 15h par exemple).

La directrice des soins doit faire rapidement une proposition de protocole.

  • Procédure de Soins sans consentement

Le D. Alinat et Nicolas Baudesseau ont rencontré le D. Moulis, responsable psychiatre au CMP de Lunel.

Une procédure et les certificats de soins sans consentement ont été transmis par le D. Moulis, ils seront mis en forme et diffusés auprès des professionnels de santé du territoire sous forme de kits.

  • Diagnostic des troubles débutants

Le Centre de réhabilitation et de rétablissement ( C2R) Jean Minvielle au CHU de Montpellier pourrait être associé aux réflexions, et représente une orientation possible pour poser un diagnostic et accompagner les patients et leurs familles vers le soin adapté et le retour à la vie normale suite à un épisode psychotique.

  1. Formation des professionnels
  • Formation gestes 1 er secours en santé mentale
  • Formation des professionnels de 1ère ligne à l’accueil et l’orientation des personnes en situation de fragilité et de leurs proches ( Gendarmerie, services sociaux, personnel d’accueil, …)
  • Formation des professionnels de santé à la prise en charge des soins somatiques de la personne en fragilité psychique.
  • A co-construire avec l’UNAFAM, la clinique Stella, le CMP lors de la prochaine réunion.
  1. Soutien aux aidants

Des ressources existent sur le territoire : Collectif aidants 34, dispositif Bref proposé par le CMP aux proches aidant, le DAC 34, ma boussole aidant …

L’objectif est de mieux connaitre ces ressources et de les articuler avec des projets sur notre territoire, dans une optique de maillage et d’orientation adaptée aux situations personnelles.

  • Proposition de mettre en place un café des aidants en santé mentale sur le Pays de Lunel
  • Identifier les ressources et répertoires existant en direction des aidants familiaux et y contribuer.

Une prochaine réunion permettra de faire un état des lieux de l’existant et d’identifier les besoins pour notre territoire et ses habitants.

5.Autres thématiques abordées :

  • Santé mentale des jeunes :

Un groupe de travail Santé et bien-être des jeunes porté par la Maison des adolescents existe sur le Pays de Lunel. La CPTS fera le lien avec eux pour développer des axes de travail commun.

  • Santé mentale et addictions :

Sur le Pays de Lunel, il existe

  • Une micro structure addiction à la MSP De ST just, dont les consultations sont accessibles sur orientation par un médecin généraliste de ST Just.
  • Des consultations addiction à l’espace Santé de Lunel
  • Des consultations du CSAPA Arc en ciel à l’espace Santé de Lunel.
  • Il n’y a pas de CAARUD (Centre d'Accueil et d'Accompagnement à la Réduction des risques pour Usagers de Drogues) par contre à voir avec les CAARUD de Montpellier et Nîmes pour faciliter l’orientation de patients lunellois.
  • Gérontopsychiatrie :

Sur le Pays de Lunel, il n’existe pas d’offre de soins spécialisée, par contre la clinique de Montarnaud propose cet accompagnement. La clinique Stella peut faciliter la prise de rdv.

Un groupe de travail sur le repérage de la fragilité chez le senior pourrait se saisir de la problématique.

Dans l’optique d’une mise à jour du répertoire des ressources, il semble intéressant de faire un état des lieux de l’existant sur ces différents sujets, afin d’identifier les ressources et faciliter les orientations.

  • Projet territorial en Santé Mentale ( PTSM)

Le PTSM de l’Hérault n’est pas encore validé, le DAC 34 ( dispositif d’appui à la coordination) portera un poste de coordinateur du PTSM sur l’Hérault. L’avancement du projet sera partagé lors d’une réunion ultérieure.

Le DAC 34 est un numéro unique, pour accompagner les professionnels et les usagers face à des situations vécues comme complexes, toutes pathologies, tout âge.

Téléphone : 04.11.93.81.05/ Mail : contact@dac34.org

Réunion jeudi 19 janvier à 13h30 avec pour ordre du jour :

  • Organisation de la formation sur le Pays de Lunel : public cible, contenu, diffusion, planification.
  • Café des aidants en santé mentale : contenu, thématiques, organisation.

Partager cet événement

bottom of page