PHARMACIENS FACE AU CORONAVIRUS

Vos pharmaciens restent présents pour vous !

Protéger, rassurer, orienter : le pharmacien, aujourd’hui plus que jamais, joue un rôle clé face à l’épidémie de coronavirus. L’enjeu est de taille : il s’agit à la fois de donner des réponses adaptées aux diverses sollicitations des patients en tenant compte des recommandations qui évoluent quotidiennement, tout en garantissant la sécurité des collaborateurs et des clients au sein de la pharmacie d’officine.

 

COTE PATIENTS

 

Afin d'assurer la continuité de nos services vos pharmaciens ont mis en place des réflexes

  • mise en place d'un fléchage et d'une file d'attente avec matérialisation des espacements 1.50m

  • port du masque afin de vous protéger

  • désinfection  régulière de la pharmacie

  • mise en place d'un système click and collect ou en livraison à domicile

  • fabrication de solutions hydro-alcooliques selon la formule OMS jusqu'au  31 MAI 2020 

  • proscrire l'utilisation et donc la vente d'AINS en cas de fièvre ou de douleurs

 

Des patients atteints par le COVID-19 (cas possibles ou confirmés) ont développé des effets indésirables sévères en lien avec la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Seul le paracétamol doit être utilisé pour traiter la douleurs et la fièvre en veillant à respecter la posologie de 60 mg/kg/jour chez les enfants et de 3 g/jour pour les adultes. N’hésitez pas à rappeler ces consignes à vos patients et à les transmettre à vos collaborateurs. En cas d’ordonnance, n’hésitez pas à vérifier voire alerter le prescripteur.

Attention : les patients sous corticoïdes ou autres immunosuppresseurs en lien avec une pathologie chronique ne doivent pas arrêter leur traitement, à moins que leur médecin n'ait émis un avis contraire

        

  • renouveler les traitements chroniques

Depuis la parution d’un arrêté au Journal Officiel le 15 mars, les pharmaciens d’officine sont autorisés à délivrer un traitement chronique lorsque la durée de validité sur une ordonnance renouvelable est expirée. Ils doivent en informer le médecin et respecter la posologie initialement prévue de sorte à ce que le traitement puisse être poursuivi jusqu’au 31 mai 2020. Cet article exclut les médicaments stupéfiants ou les médicaments auxquels la réglementation des stupéfiants est appliquée.

 

  •  réagir face aux patients "cas suspects"

Devant des signes respiratoires infectieux chez un patient avec suspicion d’infection au COVID-19, il est nécessaire de l’isoler afin de le mettre à distance des autres personnes présentes. En l’absence de signes de gravité, il doit être ré-orienté vers son domicile, si possible avec un masque et suivre les consignes de confinement tant qu’il aura ces symptômes. On lui conseillera aussi d’appeler son médecin traitant. Le SAMU Centre 15 ne doit être appelé qu’en cas de symptômes graves comme des difficultés respiratoires.

 

  • mise en place d'une délivrance spécifique pour les patients atteints du covid-19

Afin d'éviter une contamination les patients infectés transmettent leurs ordonnances par mail et téléphone à la pharmacie afin d'avoir une délivrance aux guichets de garde 

  • délivrance de masques

 

Pour les personnes à très haut risque médical  de développer une forme grave de covid-19, et  sur prescription médicale 10 masques par semaine seront délivrés à leur attention .

Pour les malades atteints de covid-19 et les personnes contacts : 14 masques par semaine

 

CÔTE PROFESSIONNELS DE SANTE

  • l'association des pharmaciens du Lunellois propose dans les pharmacie du territoire du matériel en stock à tarif préférentiel pour les professionnels du territoire comme les masques FFP2, les sur-blouses, gants...

 

  • distribution des masques sanitaires par l’Etat

Pour le Coronavirus ou toutes autres pathologies

PRENONS SOIN DE NOUS - SOIGNONS NOUS !

© 2020 par Morgane Giardino    www.morgane-giardino.com